Mai 30

Exclusivité mondiale : les premiers bretzels dans la stratosphère

L’évènement n’est pas passé inaperçu et pour cause ! La mission « Apollo Bretzel » est une véritable réussite et fait rayonner l’Alsace et son met emblématique, le bretzel, depuis le weekend de la Pentecôte. Envoyer des bretzels dans la stratosphère est le pari ambitieux relevé avec succès par 7 étudiants de l’ECAM Strasbourg-Europe et leur enseignant, sur la place Kléber, au cœur de la capitale européenne.

Quand le rêve devient réalité

Tout commence avec l’idée surprenante de Grégoire Chabrol, enseignant-chercheur à l’ECAM Strasbourg-Europe, de lancer des bretzels dans la stratosphère. Très rapidement, il fédère une équipe d’étudiants férus d’astronomie et d’aéronautique pour le suivre dans son projet incroyable. Qui n’a jamais rêvé d’aller dans l’espace ? Curieux et ambitieux, ils font de ce rêve une véritable expérience scientifique avec tout ce qui en découle : recherches, analyses de données, tests...

C’est dans le cadre de leur projet libre de première année du cycle ingénieur que nos étudiants ont imaginé et développé la mission « Apollo Bretzel » pendant plus de 6 mois. Afin de financer leurs recherches et les outils nécessaires à la réalisation de ce projet, ils ont fait appel à la société alsacienne Burgard, spécialiste du bretzel, qui les a immédiatement sponsorisés et soutenus dans ce challenge inédit.

« Mon partenariat avec l’ISU (International Space University) depuis 3 ans et Monsieur Jean-Jacques Favier, astronaute alsacien et parrain de la promotion 2017, m’ont inspiré ce projet incroyable ! » Grégoire Chabrol, Enseignant-Chercheur à l’ECAM Strasbourg-Europe

          

Une opération hors du commun mais surtout scientifique

La première étape pour envoyer des ballons sondes était d’établir un cahier des charges précis respectant la législation en vigueur pour faire voler un objet de catégorie légère dans la stratosphère. Poids, présence du réflecteur radar pour que les ballons soient localisés par les tours de contrôle… rien n’a été laissé au hasard.

Cette démarche scientifique a nécessité aux étudiants d’acquérir des connaissances dans des domaines très divers. Du codage informatique, aux composants électroniques en passant par la mécanique, ils ont su démontrer leur polyvalence comme de véritables ingénieurs généralistes. Ils se sont, entre autres, formés à l’utilisation d’un système d’acquisition et de communication embarqué réalisé avec le Raspberry Pi, un micro-ordinateur qui a la taille d’une carte de crédit. Ils ont également dû apprendre toutes les bases de la radiocommunication et ses protocoles afin de garder le contact avec les nacelles durant le vol et recueillir leurs précieuses données en direct.

« J’ai appris énormément de choses grâce à ce projet comme les matières techniques et le codage des cartes. La découverte du Raspberry m’inspire pour un usage personnel. Je suis fier d’avoir réalisé un projet complet et abouti. » Benoit Tavernier étudiant ECAM 3

        

Pour contrôler l’ensemble des paramètres et envisager toutes les possibilités, notre équipe d’astronautes en herbe a modélisé en 3D les nacelles des ballons et leur contenant, puis réalisé une batterie de tests dans les laboratoires équipés de l’ECAM Strasbourg-Europe mais également dans le surcongélateur (-35 °C) de la société Burgard. Effectivement, il était primordial de s’assurer de l’isolation du matériel électronique qui allait être soumis à des températures pouvant atteindre les -50°C pendant plusieurs heures.

Après de nombreuses recherches et heures de calculs, deux ballons sondes en latex naturel identiques à ceux utilisés par Météo France, ont été achetés. Ces ballons ont ensuite été remplis d’hélium, un gaz inerte non polluant 7 fois plus léger que l’oxygène. Conformément aux valeurs de l’école, toutes les actions ont été menées pour n’avoir aucun impact négatif sur l’environnement et ne gaspiller aucune ressource.

Dans le but de pouvoir récolter les données et surtout la photo historique d’un bretzel au-dessus de notre chère planète Terre, les nacelles des ballons ont été équipées de caméras embarquées, de balises GPS et de parachutes afin d’assurer une descente tout en douceur en préservant le matériel embarqué. Pour capter les données émises par les ballons, nos étudiants ont même installé une antenne YAGI sur la terrasse de l’école.

« Nous avons passé un bon moment tous ensemble. Nous avons su être efficaces tout en nous amusant. Grâce à ce projet, j’ai rencontré beaucoup de personnes intéressantes. Il m’a également permis de découvrir des outils technologiques qui ne sont pas enseignés comme la radio. » Aurélien Carvalho étudiant ECAM 3

         

Un projet mené d’une main de fer dans un gant d’astronaute

Tout un travail administratif et de gestion de projet a également découlé de ce projet. Nos étudiants ont su se repartir intelligemment les tâches et manager les différentes étapes du projet pour le mener à bien. En effet, n’envoie pas des bretzels dans la stratosphère qui veut ! Pour garantir la sécurité autour de cet événement, des autorisations de la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC) française et allemande ont dû être obtenues au préalable, ainsi que par  la Préfecture et de la ville de Strasbourg et une assurance spéciale a dû être souscrite. Une fois les conditions météorologiques étudiées précisément et tous les paramètres sécurisés, les deux ballons sondes ont pu être lâchés.

« Ce projet m’a appris que c’est bien d’avoir une idée mais que sa mise en œuvre est plus complexe. J’ai appris des choses techniques et les échanges avec les autres m’ont beaucoup apporté. » Hugo Benard étudiant ECAM 3

         

Un enjeu culturel : Bretz’il et Brezt’elle

L’importance de ce projet ne reposait pas uniquement sur le fait de mettre en œuvre une expérience scientifique pour nos jeunes ingénieurs. L’un de ses enjeux était de clore un débat épineux en Alsace depuis des années : le genre du bretzel. Emmanuel Goetz, directeur de Burgard, a assuré de la récurrence de la question depuis qu’il a repris l’entreprise il y a 23 ans : dit-on « un » ou « une » bretzel ? De là sont nés, « Bretz’il » et « Bretz’elle ». Celui des deux qui volerait le plus haut définirait le genre du bretzel. Monsieur le Maire de Strasbourg, Rolland Ries, s’est même vu confier la responsabilité de lâcher le premier ballon, Bretz’elle. Pour cet évènement historique, le maire était en compagnie de la directrice de l’ECAM Strasbourg-Europe, Sonia Wanner, ainsi que du responsable du laboratoire ICube, qui accueille les enseignants-chercheurs de l’école, Michel de Mathelin.

Nous rassurons nos lecteurs, aucun bretzel n’a été maltraité ou gaspillé pendant ce tournage. Durant leur voyage, les bretzels ont gelé dans la stratosphère et ont eu le temps de dorer à nouveau au soleil lors de leur descente sur la terre ferme : nos étudiants se sont régalés et n’en ont pas laissé une miette. Nous remercions notre sponsor Bretzel Burgard qui a généreusement distribué des bretzels aux passants de la place Kleber pour fêter le lancement.

« Je suis le seul alsacien du groupe et d’autant plus fier de ce projet. Ce que j’ai aimé dans ce projet est l’application manuelle, le travail en atelier, la préparation de la boite, la mise en place des composants et des câbles… Faire un discours devant le PDG de Bretzel Burgard était très impressionnant et enrichissant à la fois. Cela m’a appris à être un meilleur orateur. Ce projet m’a également appris à travailler en groupe. »  William Preiss-Dolle

         

Des résultats épatants et des images époustouflantes !

C’est avec une grande fierté que nos étudiants nous annoncent que le ballon Brezt’elle, avec une altitude de 34695 mètres parcourue en 2h05 est arrivé le plus haut et qu’il faut dire dorénavant « une » bretzel ! Brezt’il s’est bien défendu en parcourant 33400m en 2h41. Le premier ballon, Bretz’elle a été retrouvé à côté de la ville d’Offenburg, quant à Bretz’il, il a été récupéré, non sans difficultés, perché en haut d’un arbre à 11 km à vol d’oiseaux de Bretz’elle.

« C’était un projet de groupe dans lequel on a beaucoup appris dans des domaines scientifiques et techniques et qui nous a permis d’atteindre un résultat de l’ordre du rêve ou de l’imaginaire. Avec ces images nous pouvons nous rendre compte de ce que nous avons fait et être fiers du travail accompli. » Antoine Mercier étudiant ECAM 3

La vidéo est à découvrir ici. Ces images n’ont pas à rougir de celles de la NASA. Prêts pour le décollage ?

                  

Buzz (mais pas l’Eclair) !

Depuis, cet événement a permis de donner de la visibilité à l’Alsace, aux alsaciens, à leur gastronomie et à leur grain de folie !

A lire et à voir :

PRESSE NATIONALE

http://www.leparisien.fr/societe/des-etudiants-alsaciens-envoient-des-bretzels-dans-l-espace-21-05-2018-7727373.php

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2018/05/19/97001-20180519FILWWW00077-premiers-bretzels-envoyes-dans-l-espace.php

https://www.20minutes.fr/insolite/2274203-20180519-video-strasbourg-fous-alsaciens-experience-scientifique-envoie-deux-bretzels-espace

https://www.lejournaldesentreprises.com/alsace/breve/les-bretzels-burgard-partent-dans-lespace-121995

https://www.francetvinfo.fr/live/message/5b0/337/81e/7e0/a4e/8a3/44a/662.html

PRESSE REGIONALE ALSACIENNE

https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/bas-rhin/strasbourg-0/bretz-il-bretz-elle-conquete-espace-1478519.html

https://www.francebleu.fr/infos/insolite/des-etudiants-strasbourgeois-envoient-deux-bretzels-dans-l-espace-1526722852

https://www.dna.fr/actualite/2018/05/18/les-deux-bretzels-partent-dans-l-espace-ce-samedi-matin

https://www.dna.fr/edition-de-strasbourg/2018/05/20/mission-apollo-bretzel-un-ballon-est-monte-a-34-695-metres-d-altitude

https://www.lalsace.fr/actualite/2018/05/19/deux-bretzels-dans-la-stratosphere

BLOGS ALSACIENS

http://pokaa-strasbourg.fr/2018/05/04/inedit-deux-bretzels-vont-etre-envoyes-dans-lespace-depuis-strasbourg/

https://www.tchapp.alsace/articles/r%C3%A9seau-gds/si,-si,-on-a-envoy%C3%A9-un-bretzel-dans-lespace.html

PRESSE REGIONALE TOUTE FRANCE

https://www.vosgesmatin.fr/education/2018/05/03/bretz-il-et-bretz-elle-s-envoient-en-l-air

https://www.estrepublicain.fr/actualite/2018/05/20/premiers-bretzels-envoyes-dans-l-espace#commenter

https://www.ouest-france.fr/sciences/espace/deux-bretzels-ont-ete-envoyes-dans-l-espace-5770871

https://www.ladepeche.fr/article/2018/05/22/2802588-strasbourg-de-futurs-ingenieurs-envoient-deux-bretzels-dans-l-espace.html

DIVERS

http://www.fesic.org/des-eleves-ingenieurs-de-ecam-strasbourg-ont-lance-la-mission-apollo-bretzel/

https://www.marque.alsace/apollo-bretzel-le-tout-1er-bretzel-dans-lespace

https://actu.fr/insolite/pour-premiere-fois-deux-bretzels-ont-ete-envoyes-succes-dans-lespace_16890886.html

http://www.planet.fr/societe-bretzel-de-lespace-cette-etrange-invention-qui-resiste-a-tout.1562446.29336.html

https://fr.news.yahoo.com/%C3%A9tudiants-alsaciens-envoient-bretzels-l-espace-092645957.html?guccounter=1

https://www.topmusic.fr/actu/293-strasbourg-lancement-des-bretzels-de-lespace.html

http://pokaa-strasbourg.fr/2018/05/04/inedit-deux-bretzels-vont-etre-envoyes-dans-lespace-depuis-strasbourg/

https://www.tchapp.alsace/articles/r%C3%A9seau-gds/si,-si,-on-a-envoy%C3%A9-un-bretzel-dans-lespace.html

https://lesavoirperdudesanciens.com/2018/05/apollo-bretzel-des-bretzels-ont-ete-envoyes-dans-lespace/

REPORTAGE VIDEO

https://www.alsace20.tv/VOD/Actu/JT/JT-4-mai-nvf7VU73rq.html (Alsace20)

https://www.youtube.com/watch?v=_UvEUSQx508 (France 3)

https://www.youtube.com/watch?v=f5rwmobPjEs (France bleu)

EMISSION RADIO

https://www.youtube.com/watch?v=JuhHIqO4_Wg  (Europe 1)

https://www.youtube.com/watch?v=4ZimvUofYU0 (RTL)

http://www.nova.fr/podcast/plus-pres-de-toi/plus-pres-de-toi-le-podcast-du-23-mai (Nova)