Juin 28

Mission Rose de l’Espace accomplie !

Après les premiers bretzels, les premières roses de l’espace !

Un an après avoir envoyé les premiers bretzels dans la stratosphère, nos étudiants ingénieurs, férus d’astronomie, se sont lancés le nouveau défi d’y envoyer la Rose de la Paix. En partenariat avec l’AALMA (Association des Amis de la Ligne Maginot d’Alsace), ils nous ont donné rendez-vous pour le lancement le 23 juin dernier, au Fort Schoenenbourg sur la Ligne Maginot au Nord de l’Alsace.

1 expérience / 2 objectifs

Cette expérience hors du commun avait deux objectifs. Premièrement un objectif scientifique et technique car les nacelles équipées de capteurs ont permis, entre autres, de mesurer la qualité de l’air et en première mondiale la quantité de pollen. De plus, cette mission avait un objectif symbolique en envoyant une rose, signe de paix entre la France et l’Allemagne, depuis le Fort Schoenenbourg de la Ligne Maginot, construit en 1931. Plusieurs rosiers y avaient été plantés en 1938 sur une idée du Général Vaulgrenant, dont elles portent le nom, et entretenus par les soldats du front durant la seconde Guerre Mondiale. Le lancement initial prévu le 8 mai, jour de l’Armistice, a été bousculé par la météo. Nos étudiants persévérants ont programmé plusieurs date, jusqu’au lancement officiel le 23 juin, qui devient comme le 8 mai un jour de paix pour eux.

    

Une rose mais pas que…

La Rose de l’Espace a effectué son vol accompagnée. Des caméras GoPro et 360 embarquées sur les nacelles ont filmé son ascension au-dessus de notre région puis de notre planète. Un réflecteur radar et un traqueur GPS ont suivi tout le parcours des ballons gonflés à l’hélium et ont permis leur bonne récupération. Grâce à l’agence de qualité de l’air ATMO Grand-Est, les ballons étaient également équipés de systèmes de mesures pour les particules fines, l’ozone et en exclusivité mondiale le pollen. Enfin, dans le cadre du Booster RHINESPACE et en partenariat avec Strataggem, des tests de communication longue portée avec un module LoRa ont été effectués durant le vol afin de tester des technologies radio proposées par la start-up.

Bilan des vols

Nacelle n°1 :
– Durée de vol : 4h18
– Altitude max : 35 111 m
– Température min : -46,1°C

Nacelle n°2 :
– Durée de vol : 6h29
– Altitude max : 38 131 m
– Température min : -49,6°C (à 12 679 m)

Après plusieurs heures de vol, les nacelles ont été récupérées en parfait état en Lorraine à quelques kilomètres du point de lancement. En amont de l’expérience, l’altitude avait été estimée à 35km, la seconde nacelle a donc battu un record !

   

Des  images à couper le souffle

Vidéo de la rose de l’espace – Nacelle n°1 Vidéo de la rose de l’espace – Nacelle n°2

Suivez leurs aventures et rejoignez-les sur Facebook 

Ils parlent de la Rose…

DNA – Wissembourg

DNA – Wissembourg 

France 3