Avr 30

 [Interview] Alexandre, étudiant ECAM4 et chef du projet CubeSat pour le CNES

Les étudiants ingénieurs de 4ème année travaillent en groupe sur un projet technique. Ils répondent à la demande d’un client à savoir une entreprise, une institution ou un enseignant de l’école.

Cette année, un groupe de 7 étudiants a travaillé pour Monsieur Hubert Diez, Responsable des Relations avec l’Enseignement Supérieur du CNES (Centre National d’Etudes Spatiales) dans le cadre du projet INISAT. Ce dernier consiste à concevoir une maquette de CubeSat pédagogique 100 % made in France à destination des écoles.

 

Alexandre Pollan, étudiant ECAM4 et chef du projet CubeSat répond à nos questions :

Quel était l’objectif du projet ?

Le CNES attendait un satellite qui soit innovant et plus performant que la version de base. Le CubeSat devait être plus léger mais avec d’avantage de capacité de batterie et l’incorporation de nouveaux composants électroniques.

Qu’est-ce qu’un CubeSat ?

C’est un cube en aluminium de 10 centimètres de côté qui a pour objectif d’envoyer des données sur son environnement. Dans le cadre de notre projet, nous avions une version imprimée en 3D sur laquelle nous avons fait des modifications mécaniques et électroniques.

– Comment s’est organisé le projet ?

Le projet a duré 6 mois. Nous avons d’abord travaillé sur une nouvelle structure et de nouveaux composants pour avoir un prototype opérationnel en janvier. Puis de janvier à avril nous avons amélioré une seconde fois la structure et fait des recherches pour une nouvelle demande du client concernant l’électronique embarquée.

 Le client est-il satisfait ?

Oui ! L’objectif principal a été atteint dès le mois de janvier. La version finale devait être imprimée en mars. Le nouveau modèle du satellite sera imprimé par le groupe de l’année prochaine.

Comment as-tu décidé de travailler sur ce projet ?

Nous avons été désignés pour ce projet en début d’année. Mon classement de l’année dernière a déterminé mon poste de chef de projet.

Quelles étaient tes missions dans ce projet ?

Je suis avant tout un membre de l’équipe et j’ai le rôle de chef de projet en plus. Les objectifs étaient répartis entre chaque membre selon leurs affinités avec tel ou tel sujet. Nous avions tous des objectifs (électronique, mécanique, business) à atteindre pour la séance d’après, à cela s’ajoutait le suivi du projet associé à mon rôle et la relation avec le client.

  Quelles sont les compétences et qualités à avoir pour être un bon chef de projet ?

Un membre de l’équipe définirait un bon chef comme quelqu’un à l’écoute des autres qui compose avec leurs qualités. Personnellement, je n’en sais rien j’ai improvisé ! J’ai essayé de faire au mieux en faisant confiance au groupe. J’ai eu un super groupe. Que cela dépende de moi ou non je suis incapable de le dire mais je me considérerai toujours comme chanceux d’avoir eu chacun d’entre eux dans l’équipe. Ils sont tous supers et importants.

Qu’est-ce que cela t’a apporté ?

Un projet d’un an comme celui-ci permet d’évoluer ensemble vers notre objectif. Certains ont évolué dans le travail d’équipe. J’ai appris que faire une pause remet les choses en perspective pour aller plus loin. J’ai appris à aller à l’essentiel, la solution la plus simple est la meilleure.

–  Si tu devais résumer ce projet en 3 mots ?

Passionnant, innovant & surprenant.

 Qui étaient les membres de ton équipe ? Qui vous a encadré / aidé ?

La product owner était Clarisse Velin-Cassim, les membres de l’équipe étaient Mathieu Arancio, Giacomo Bragante, Lucas Delpierre, Ludovic Ott, Florian Vincent. M. Hubert Diez était notre client du CNES et M. Kazemi notre client interne à l’école. M.Nisand était notre superviseur.

 Comment envisages-tu ta carrière professionnelle ? Souhaites-tu travailler dans le spatial ?

Le spatial me plaît et grâce à ce projet je sais que j’arrive à travailler dans ce domaine qui me passionne donc c’est envisageable.

Un conseil à donner aux générations d’étudiants suivantes ?

Faites-vous plaisir ! Cela reste pédagogique avant tout.