Sep 30

Interview sportive : dans le quotidien de Manon, étudiante ingénieure et volleyeuse de haut niveau

Manon Bolley, 22 ans, originaire de Strasbourg pratique le volleyball depuis son enfance. Elle rejoint l’ECAM Strasbourg-Europe dès la classe préparatoire pour suivre un parcours d’ingénieure généraliste. Grâce à des aménagements spéciaux, elle continue la pratique de son sport à un très haut niveau. Elle répond à nos questions et nous ouvre les portes de son quotidien.

Depuis quand pratiques-tu le volleyball ?

Le sport est une histoire de famille. Mon père et mon frère pratiquent le basketball et ma mère le volleyball. J’ai commencé à 7 ou 8 ans.

A quel niveau joues-tu aujourd’hui ?

Je joue dans le club des Louves de Saint-Dié des Vosges en 2ème division Elite féminine. C’est le seul club aux alentours de Strasbourg qui me permettent de jouer à ce niveau-là.

Peux-tu nous décrire une semaine type ?

La journée, je suis en cours à l’ECAM Strasbourg-Europe. Ensuite, direction la gare pour prendre le train qui m’amène à Saint-Dié des Vosges. Je me rends à mon club pour l’entrainement, environ 3 / 4 fois par semaine. Je vis en colocation avec une de mes copéquipières. Le lendemain matin, très tôt, je reprends le train direction Strasbourg. J’ai des horaires aménagés qui me permettent de partir plus tôt l’après-midi (sauf les jours de TP ou d’examens) et d’arriver plus tard le matin. Les weekends, je me déplace pour les matchs à travers toute la France.

Comment allies-tu formation et sport de haut niveau ?

Cela demande de l’organisation. Mon temps est consacré à mes études et au volleyball. J’ai de la chance d’être bien intégrée à l’école et dans mon club. Mes amis et mes coéquipières me comprennent même si j’ai peu de temps à accorder à chacun.

Qu’est-ce que le sport t’apporte dans ta formation et vice versa ?

Le sport m’apporte de la persévérance. Je suis méticuleuse et je vais jusqu’au bout des projets. Je sais travailler en équipe et être à l’écoute des autres.La formation me permet de perfectionner mon anglais. Je peux échanger et créer des liens avec mes coéquipières étrangères.

Quel est ton projet professionnel ?

Je souhaite devenir ingénieure dans la qualité sans avoir défini le secteur d’activité. Je vais me concentrer d’avantage sur mes objectifs professionnels et voir comment je peux continuer à pratiquer mon sport par la suite. Cette année, si le lieu de mon stage de 6 mois est proche de mon club, je continue la saison et dans le cas contraire j’arrêterai en milieu de saison.

As-tu un autre rêve ?

Être cliente mystère et tester pleins de restaurants. J’adore les émissions culinaires et manger.