Partagez sur

Interview sportive : Hugo, ingénieur et handballeur !

03/06 Etudiant Professionnel

 

Hugo SCHIPFER, étudiant ingénieur à l’ECAM Strasbourg-Europe partage avec nous son quotidien d’étudiant et handballeur de haut niveau.

 

 

Depuis quand pratiques-tu le handball ? A quel niveau joues-tu aujourd’hui ?

Cela fait 11 ans que je pratique le handball. J’ai débuté ce sport à Rouffach, au sein du club de mon village. Il y a 2 ans, alors que je rentrais en deuxième année de classe préparatoire PCSI/PSI du Collège Saint-Etienne, j’ai intégré la réserve de l’équipe professionnelle du Strasbourg Eurométropole Handball. Je joue au niveau national II, c’est la 4ème division française.

 

Peux-tu nous décrire une semaine type pour toi ?

En semaine, lorsque l’équipe professionnelle qui évolue en Proligue (2ème division) m’appelle pour aller m’entraîner avec eux, je quitte les cours à 15h30. Je m’entraîne également 4 à 5 fois par semaine avec mon équipe en soirée. Lorsque j’en ai le temps, j’enchaîne des séances de musculation avant ou après les entraînements. Une fois l’entraînement terminé, je travaille mes cours et prépare mes TP (Travaux Pratiques). S’il y a un afterwork, je m’y rends de temps en temps pour garder le contact avec mes camarades.

Le weekend j’ai des matchs, avec des déplacements plus ou moins longs (Paris, Besançon…) qui me prennent une bonne partie de mon week-end.

 

Comment arrives-tu à concilier ta formation et le sport de haut niveau ?

L’ECAM Strasbourg-Europe propose des aménagements spéciaux aux sportifs de haut niveau. Cela me permet d’avoir des horaires adaptés, ce qui facilite mon organisation. Mon hygiène de vie m’aide également : je dors beaucoup, mange équilibré et consomme peu d’alcool. Enfin, la motivation me permet de garder le cap et d’utiliser mon temps libre (tôt dans la matinée par exemple) pour travailler mes cours.

 

 

Que t’apporte le sport dans ta formation ? Et tes études dans le sport ?

Le sport me permet de me défouler, de faire des rencontres et d’avoir un développement personnel physique. Au fil des années, cela m’a permis de développer mon esprit d’équipe, ma persévérance et mes compétences en management. J’ai également appris à écouter les autres et prendre des décisions rapidement. Toutes ces qualités me paraissent être indispensables à un bon ingénieur et m’aident dans ma formation.

Réciproquement, la rigueur, la discipline et l’organisation qu’exigent les études d’ingénieur me permettent de m’améliorer dans le sport. C’est un cercle vertueux.

 

Quel est ton projet professionnel ?

Je n’ai pas encore d’idée précise. Je pense tout de même m’orienter vers l’industrie et j’apprécie fortement le management ainsi que le commerce. Le métier d’ingénieur chargé d’affaires me semble intéressant.

J’ai eu l’occasion d’effectuer un stage ouvrier chez Safran Landing System. Cela m’a beaucoup appris, notamment sur l’usinage. Cette expérience a aussi cultivé mon intérêt pour la gestion d’équipe.

 

Et le handball ?

Cette année, nous avons participé à un tournoi académique avec le club Handball du BDS (Bureau des Sports) de l’ECAM Strasbourg-Europe. Nous sommes allés jusqu’en quarts de finale !  L’objectif est évidemment d’aller plus loin la prochaine fois. D’ailleurs, je serai coach handball du BDS l’année prochaine ! Je compte partager mes expériences avec mes camarades, apporter mes connaissances du jeu et chercher la victoire !

Je souhaite pouvoir jouer à haut niveau aussi longtemps que cela sera possible. C’est une chance incroyable ! Ma priorité reste toutefois mes études et ma future carrière professionnelle.

À lire aussi