Partagez sur

Portrait de Thomas – Ingénieur au Sénégal

30/05 Etudiant Professionnel

Après sa diplomation en novembre 2021, Thomas Baptista, jeune ingénieur ECAM Arts & Métiers réalise son rêve, exercer sur le continent africain, comme son grand-père avant lui. Il nous fait découvrir ses missions au Sénégal !

 

 

sénégal

 

 

C’est en cherchant un stage de fin d’études pour valider sa dernière année de cycle ingénieur que Thomas trouve sa future entreprise sur LinkedIn.

➡ Le groupe Ortec propose des solutions en ingénierie de travaux dans trois domaines : Engineering, Contracting et Global Services. Il intervient aujourd’hui sur de nombreux marchés : Oil and Gas, Nucléaire, Aéronautique et Spatial, Automobile, Ferroviaire, Chimie, Pharmacie, Agroalimentaire…

 

 

sénégal

 

 

Un parcours valorisé

Son profil international et polyvalent grâce à son double diplôme en Business Studies à l’Université polonaise de Lodz, plaît tout de suite beaucoup. Il obtient un poste de Chargé d’Offres Internationales basé à Aix-en-Provence. 🗺

Il parvient à se démarquer par son investissement et décroche un CDI en tant que Chargé d’Affaires au sein de la filiale Friedlander à Dakar au Sénégal, moins de 6 mois après sa diplomation. ✈

 

« J’ai su être curieux et sortir du cadre du travail. Je pense que c’est comme ça qu’on devient créateur de ses opportunités. »

 

Au quotidien, les enseignements acquis à l’ECAM Strasbourg-Europe lui permettent de mener ses projets à bien tant en termes d’organisation, de compétences linguistiques, de connaissances des matériaux qu’en termes de maîtrise d’outils comme la lecture de plans, la connaissance des systèmes mécaniques ou des outils industriels.

 

« Chaque jour est un jour différent, il faut être capable de s’adapter aux clients qui sont très variés de par leur nationalité, leurs activités, leurs habitudes, leurs pratiques … »

 

Actuellement, il travaille sur le projet GREATER TORTUE AHMEYIM (GTA) pour la British Petroleum Company (BP) en tant que sous-traitant d’Eiffage. Cette exploitation de gaz naturel se situe en eau profonde entre le Sénégal et la Mauritanie et nécessite notamment l’expertise de Frielander pour le soudage.

 

 

sénégal

 

 

sénégal

 

 

Un conseil aux futurs ingénieurs

« Depuis le lycée, je n’ai pas perdu mon objectif de vue. Je ne me suis pas découragé quand j’ai dû aller à 600km à l’ouest de ma famille pour ma prépa à Brest, ni quand j’ai dû faire 600km à l’est pour aller à Strasbourg. Je pense qu’il faut être prêt à faire des concessions et parfois des sacrifices, parce que 5 ans après on en récolte les fruits. »

Il est ravi d’avoir fait le choix du double diplôme en Pologne pour approfondir ses connaissances en économie et en gestion financière.

 

« Je pense qu’il faut rester clairvoyant sur ses capacités et être artisan de sa propre réussite. »

 

Et en dehors du travail

« Je n’ai pas beaucoup de temps libre, ma journée commence à 6h30 et termine vers 20h00. Maintenant, j’ai pris l’habitude d’aller au bureau même le samedi matin. Mais avoir peu de temps permet aussi de vivre ses loisirs plus intensément. Par exemple, la semaine dernière j’ai eu la chance d’aller au lac rose faire de la motocross dans les dunes ! »

 

 

 

 

 

 

À lire aussi